Image from page 327 of "Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Sa

Download this image

More from this collection

Support Pastpin!

Where: Unknown

Try to find the spot where the photographer was standing.

When: 01 January 1825

Try to find the date or year when this image was made.
Title: Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Saint-Hilaire, Latreille, De Jussieu, Brongniart, etc
Identifier: encyclopdiedhi15chen
Year: [186-?-187-?] ([180s)
Authors: Chenu, Jean Charles, 1808-1879; Desmarest, E. (Eugène), 1816-1890
Subjects: Natural history -- Dictionaries
Publisher: Paris : E. Girard et A. Boitte
Contributing Library: Smithsonian Libraries
Digitizing Sponsor: Smithsonian Libraries


View Book Page: Book Viewer
About This Book: Catalog Entry
View All Images: All Images From Book

Click here to view book online to see this illustration in context in a browseable online version of this book.


Text Appearing Before Image:
252 HISTOIRE NATURELLE. CINQUIEME TRIBU. SPHÃRIDIDES. SPHERIDIDM. Mulsant. Coléoptères palpic, Faune française. Corps hémisphérique; mâchoires cornées, à lobe interne membraneux; tarses de cinq articles, le premier de la longueur du suivant. Chez ces insectes, le corps est convexe, arqué longitudinalement, souvent ovalaire, quelquefois plus rapproché de la forme arrondie, et représentant alors une demi-sphère. Leur labre est trans- versal, peu apparent ou en grande partie caché sous l'épistome ; les yeux sont à fleur de tête ; le cor- selet élargi d'avant en arrière; l'écusson triangulaire, un peu allongé ; les élytres sont presque tou- jours tronqués ou obtusément arrondis à l'extrémité; le sternum est saillant; les jambes sont aplaties et fortement denticulées sur leurs bords. Quelques espèces se trouvent dans les eaux, où elles se nour rissent de matières végétales; mais le plus grand nombre fréquentent les bouses et les matières ca- davériques, et forment des trous dans la terre; enfin quelques-unes semblent rechercher diverses substances cryptogamiques en voie de décomposition. La plupart de ces insectes ont une robe plus ou moins lugubre, le plus souvent tachée de rouge ou de rouge livide. La plupart sont européennes, et un petit nombre seulement a été recueilli dans d'autres régions, principalement dans la zone tropicale. Leurs larves, et nous ne parlons ici que de celles des Sphéridies, les seules connues, ont le corps étroit, allongé, et d'une forme rap- prochée de celle des Ilydrophilides ; leur tête est armée de deux mandibules cornées et notablement plus longues qu'elle. Parmi les genres peu nombreux de cette tribu, celui des SpliÅridium est le plus important. 1" GENRE. â CYCLONOTE. CYCWNOTUM. Dejean, 1837. Erichson, Kafer March. Brand. KuxXoî, cercle; vmto;, dos. Corps hémisphérique; mandibules bidentées à l'extrémité, cornées au côté externe, coriaces et frangées intérieurement; mâchoires coriacées, à deux bords frangés; labre peu apparent; palpes maxillaires et labiaux courts, à dernier article en pointe obtuse; menton corné, concave, en carré transversal; antennes de neuf articles : le premier formant le quart de la longueur totale, _ les trois derniers en massue subcylindrique, peu serrée, allongée; languette F\^.A%n.âc.orbicuiare. saillante; métasternum rétréci antérieurement; prosternum en triangle moins long que large; jambes sans gouttière vers l'extrémité; tarses postérieurs à premier article à peine aussi long que le dernier. Latreille avait depuis longtemps remarqué que VHijdroporus orbicularis, Fabricius, devait être placé parmi les Sphéridies, dont il offre les principaux caractères; M. Brullé (Hist. nat. des Ins., t. IF, 1855) forme pour cet insecte un genre qu'il appelle CÅlostoma (k-aIo-,, creux; arcp.a, bouche); m:iis M. Mac Leay ayant déjà établi une division générique sous la dénomination de CÅlosioims, Erichson appliqua à celle dont il est ici question le nom de Ctjcloiwtitm, proposé par le comte Dejean. La seule espèce européenne qui entre dans ce genre est le C. orbiculare, Fabricius, nommée par Geoffroy \'Hijdropliik noir lisse, h point, que M. de Castelnau décrit sous le nom de CÅlosloma allabroix, et qui habite toutes les parties de la France, ainsi que l'Algérie, se trouvant dans les eaux stagnantes et quelquefois sous les feuilles ou les débris rassemblés sur le bord des mares.

Text Appearing After Image:



Note About Images
Please note that these images are extracted from scanned page images that may have been digitally enhanced for readability - coloration and appearance of these illustrations may not perfectly resemble the original work.

Info:

Owner: Internet Archive Book Images
Source: Flickr Commons
Views: 91947
bookidencyclopdiedhi15chen bookyear186187 bookdecade180 bookcentury100 bookauthorchenujeancharles18081879 bookauthordesmaresteeugne18161890 booksubjectnaturalhistorydictionaries bookpublisherparisegirardetaboitte bookcontributorsmithsonianlibraries booksponsorsmithsonianlibraries bookleafnumber328 bookcollectionbiodiversity bookcollectionamericana bhlcollection bhlconsortium

Add Tags