Image from page 317 of "Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Sa

Download this image

More from this collection

Support Pastpin!

Where: Unknown

When: 01 January 1825

Title: Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Saint-Hilaire, Latreille, De Jussieu, Brongniart, etc
Identifier: encyclopdiedhi15chen
Year: [186-?-187-?] ([180s)
Authors: Chenu, Jean Charles, 1808-1879; Desmarest, E. (Eugène), 1816-1890
Subjects: Natural history -- Dictionaries
Publisher: Paris : E. Girard et A. Boitte
Contributing Library: Smithsonian Libraries
Digitizing Sponsor: Smithsonian Libraries


View Book Page: Book Viewer
About This Book: Catalog Entry
View All Images: All Images From Book

Click here to view book online to see this illustration in context in a browseable online version of this book.


Text Appearing Before Image:


Text Appearing After Image:
244 HISTOIRE NATURELLE. l'abdomen moins développé que celui des mâles. L'insecte parfait produit, probablement à l'aide du frottement de ses élytres et de la partie supérieure de l'abdomen, un bruit faible, mais, malgré cela, très-sensible. L'espèce type ue ce genre est le Sperclieus emarginatus, que Schaller plaçait dans le genre Dyltscus, et que Fabricius réunissait aux Hijdropliilus. Cette espèce, rare aux environs de Paris, habite principalement les contrées froides et tempérées de l'Europe. Deux autres espèces font partie du même genre; ce sont les S. platijceplialus, Gastelnau, de Java, et Senegalensis, Gastelnau, du Sénégal. M. Kiesenwetter (Soc. eut. de Stctten, 1845) a fait connaître les métamorphoses du Spercheus emarginatus, et M. Leprieur a fait à la Société entomologique de France {séance du 22 mai 1850) une communication sur le même sujet. Les larves du 5. emarginatus sont aplaties, munies de lon- gues pattes, longues d'un millimètre et demi environ, noires, et se meuvent avec rapidité à la sur- face de l'eau; leurs mandibules sont très-fortes, munies à l'extrémité de deux dents presque égales, qui semblent indiquer dans ces larves la nécessité d'une nourriture animale, probablement des Limnadies, des Cyclopes et des Infusoires. M. Mulsant fait une famille particulière du genre Spercheus, et il leur assigne pour caractères : labre invisible en dessus, caché par l'épistome, qui est largement entaillé; écusson en triangle, presque une fois aussi long que large; cuisses presque cylindriques; pieds marcheurs; corps ovale, for- tement convexe, arqué sur sa longueur. Mais comme les insectes de ce genre semblent pouvoir rentrer dans la tribu des Hydrophilides, il nous a semblé inutile d'augmenter sans motif le nombre déjà trop considérable Fig.418.âs. emarjiiialus. des divisions. 7"" GENRE. â HYDROPHILE. HYDROPHILUS. Geoffroy, 1764. Hisioire alirégce des Insccifs. ySaç, eau; (fiXtw, j'aime. Palpes maxillaires à second article arqué, un peu plus grand que le suivant : labiaux de trois ar- ticles, le dernier moins renflé et plus court que le précédent; mandibules armées au côté interne de deux dents transversales, parallèles, déprimées, d'épaisseur égale, presque bifides à l'extrémité ; menton arqué en dessous, avec une échancrure sur les côtés pour donner passage aux palpes la- biaux; épistome très-saillant en forme de dent à ses angles externes; antennes à septième et hui- tième articles ciliés à l'extrémité externe, le cinquième irrégulièrement en losange; yeux très-sail- lants sur les côtés de la tête; corps en ovale allongé; écusson grand; prosternum petit, triangulaire, avec la pointe dirigée vers le menton, creusé en gouttière pour recevoir la saillie antérieure du mé- tasternum; pointe de la carène métasternale prolongée au delà de l'extrémité des trochanters des pieds de derrière; jambes intermédiaires non garnies de longs cils sur l'arête inférieure; tarses des quatre derniers pieds comprimés, ciliés intérieurement, à premier article court et second plus long que les deux autres réunis ; ongles des quatre pieds postérieurs armés en dessous d'un fort crochet. Geoffroy donna le nom A'Hydrophilus aux Coléoptères aquatiques à antennes en massue, dont Linné avait fait d'abord une simple division des Dijiiscus, et dont plus tard il forma le genre Hy- drous. Leach, en fractionnant les Hydrophiliens, appliqua le nom linnéen aux espèces chez les- quelles le sternum offre un prolongement plus remarquable, et conserva aux autres celui A'Hydro- philus; mais, à l'exemple de MM. Brullé et Mulsant, nous restituerons cette dernière dénomination à la première des espèces décrite par Geoffroy, et nous donnerons le nom A'Hijdrous aux autres espèces. Les Hydrophiles sont des insectes de grande taille, à corps convexe, très-arqué dans sa longueur, et dont la forme elliptique se rétrécit d'une manière presque égale à ses deux extrémités ; leur cor- selet est plus large que long ; leur tête, au contraire,* est plus longue que large, inclinée, avec les


Note About Images
Please note that these images are extracted from scanned page images that may have been digitally enhanced for readability - coloration and appearance of these illustrations may not perfectly resemble the original work.

Info:

Owner: Internet Archive Book Images
Source: Flickr Commons
Views: 71365
bookidencyclopdiedhi15chen bookyear186187 bookdecade180 bookcentury100 bookauthorchenujeancharles18081879 bookauthordesmaresteeugne18161890 booksubjectnaturalhistorydictionaries bookpublisherparisegirardetaboitte bookcontributorsmithsonianlibraries booksponsorsmithsonianlibraries bookleafnumber318 bookcollectionbiodiversity bookcollectionamericana bhlcollection bhlconsortium

Add Tags