Image from page 290 of "Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Sa

Download this image

More from this collection

Support Pastpin!

Where: Unknown

Try to find the spot where the photographer was standing.

When: 01 January 1825

Try to find the date or year when this image was made.
Title: Encyclopédie d'histoire naturelle; ou, traité complet de cette science d'après les travaux des naturalistes les plus éminents de tous les pays et de toutes les époques: Buffon, Daubenton, Lacépède, G. Cuvier, F. Cuvier, Geoffroy Saint-Hilaire, Latreille, De Jussieu, Brongniart, etc
Identifier: encyclopdiedhi15chen
Year: [186-?-187-?] ([180s)
Authors: Chenu, Jean Charles, 1808-1879; Desmarest, E. (Eugène), 1816-1890
Subjects: Natural history -- Dictionaries
Publisher: Paris : E. Girard et A. Boitte
Contributing Library: Smithsonian Libraries
Digitizing Sponsor: Smithsonian Libraries


View Book Page: Book Viewer
About This Book: Catalog Entry
View All Images: All Images From Book

Click here to view book online to see this illustration in context in a browseable online version of this book.


Text Appearing Before Image:
COLEOPTERES. 221 On n'a encore décrit que trois espèces d'Enlujdrits, toutes étrangères à l'Europe, et la patrie de deux seulement est connue : 1° \'E. snlcalus, Wiedmann, du Brésil; et 2° \'E. oblontjus, Bois- duval (E. ausiralis, Brullé), de l'Oçéanie. Ce sont des insectes d'assez grande taille, relativement aux GyrbiHs. , 2"" GENRE. - GYRIN. GYRINUS. Geoffroy, 1764. Histoire naturelle des Insectes, rujjoç, cercle, Corps ovale, plus ou moins convexe; épistome coupé carrément; labre transversal, arrondi, entier, cilié en avant; menton fortement échancré; antennes à dernier article légèrement arrondi; palpes maxillaires à trois premiers articles petits, le dernier aussi long que les trois autres réunis, et entier : labiaux à premier et second articles très-petits, le dernier au moins aussi long qive les deux autres réunis, entier; élytres le plus souvent marqués de stries longitudinales de points enfoncés; pattes antérieures de médiocre longueur, à jambes légèrement élargies à l'extrémité; tarses des mAlcs à articles dilatés en une palette ovalaire plus ou moins allongée, garnie en dessous de petites brosses soyeuses : pattes intermédiaires presque aussi rapprochées des antérieures que des postérieures; abdomen à dernier segment aplati, arrondi. Geoffroy est le premier qui ait séparé ce genre des anciens Dylheus; il le nomma G'/yrinus, ou Tourniquet, nom qu'il porte encore vulgairement, à cause des évolutions circulaires qu'il fait à la surface de l'eau. Linné {Systana miiurÅ, 1766) aadopté ce genre, qui, aujourd'hui, estle type d'une famille distincte. Les Gyrins sont des insectes de taille moyenne et petite; car les uns ont plus de seize millimètres de longueur, et les autres n'atteignent même pas cinq millimètres. Ils sont tous noirâtres, mais avec des reflets plus ou moins brillants. Leurs mÅurs ont fourni à la science des détails intéressants que nous avons exposés dans nos généralités sur la famille. M. Léon Dufour a étudié l'anatomie du Gyrinus natalor, ainsi que nous l'avons i^it précédemment, et M. Westwood [Introd. lo tlie modem, class. Ins. 1838, t. I, p. 100, flg. 6, n° 18) décrit la larve d'une espèce de ce genre, qu'il rapporte avep doute au même G. natator. Cette larve est longue, étroite, déprimée, semblable à un petit myriapode, composée de treize segments, y compri.* la tête, séparés l'un de l'autre par des incisions latérales; de chaque côt« du corps on remarque huit filaments grêles, transparents, munis chacun d'une trachée dilatée qui sert à la respiration, et qui s'unit à la base aux trachées latérales ordinaires; leur corps est terminé par de petites pointes qui servent à la locomotion. Les espèces du genre Gyrin sont très-nombreuses, et répandues dans toutes les parties de la terre. On en a décrit plus de cinquante, dont une quinzaine habitent l'Europe. M. Aube, dans son Species yénéral des Ilydrocanihares et des Gyriniens, 1858, subdivise ainsi ces diverses Fig. 595 âG.naiaior espèces : (fortement grossi).

Text Appearing After Image:
bule.s sont entièrement découvertes; la pièce terminant les mâchoires, droite intérieurement, est seulement courbée à sou extrémité; leur corps est le plus souvent oblong, avec les yeux saillants. Les aquatiques, qui ne renferment qu'une seule tribu (Iljvlrocanlhares ou Nageurs, nijdrocanlhari, Latreille), sont caractérisés par leurs pieds propres à la natation, les quatre derniers étant comprimés, ciliés ou en forme de lame : les deux derniers plus éloignés des autres ; les mandibu- les sont presque entièrement recouvertes ; le corps est presque toujours ovale, avec les yeux peu saillants et le corselet beaucoup plus large que long; enfin le crochet qui termine les mâchoires est arqué dès sa base, et ceux du bout des tar- ses sont souvent Inégaux. La famille des Carnassiers, de Latreille, n'est plus adoptée parles entomologistes modernes; elle est subdivisée en qua- tre familles distinctes, que nous avons nommées au commencement de cette note, et que nous avons cru devoir adopter dans cet ouvrage.


Note About Images
Please note that these images are extracted from scanned page images that may have been digitally enhanced for readability - coloration and appearance of these illustrations may not perfectly resemble the original work.

Info:

Owner: Internet Archive Book Images
Source: Flickr Commons
Views: 87786
bookidencyclopdiedhi15chen bookyear186187 bookdecade180 bookcentury100 bookauthorchenujeancharles18081879 bookauthordesmaresteeugne18161890 booksubjectnaturalhistorydictionaries bookpublisherparisegirardetaboitte bookcontributorsmithsonianlibraries booksponsorsmithsonianlibraries bookleafnumber291 bookcollectionbiodiversity bookcollectionamericana bhlcollection bhlconsortium

Add Tags